Bénéficiez de conseils juridiques, techniques ou fiscaux et de la réactivité d’une équipe de professionnels de la gestion
27 Juil

Votre agence immobilière de Nîmes vous assure que vous pouvez emprunter à 1% sur 25 ans !

Alors que le 1er juillet le taux d’emprunt d’État à 10 ans est repassé en territoire négatif à -0,05 %, un niveau inédit, on atteint de nouveaux records également du côté des taux de crédit immobilier. On peut ainsi emprunter, avec un très bon dossier et de façon exceptionnelle, pour la 1re fois à 1 % sur 25 ans ! Votre agence immobilière de Nîmes fait le point sur ces exceptionnelles conditions de crédit !

Encore quelques baisses de taux en juillet : on peut désormais emprunter à 1 % sur 25 ans !
En ce début du mois de juillet, dans le sillage de la baisse des taux d’emprunt d’État, certaines banques régionales baissent à nouveau leurs taux de crédit pour capter les derniers dossiers de l’été avant un mois d’août traditionnellement plus calme du point de vue des demandes de prêt. Au global, après un début d’année en repli, le 1er semestre 2019 a été très dynamique, avec un niveau de production de crédit record en hausse de 25 % par rapport à 2018. Les taux de crédit immobilier moyens sont en légère baisse à 1,20 % sur 15 ans, 1,40 % sur 20 ans et 1,60 % sur 25 ans et les meilleurs profils obtiennent des taux négociés records à 0,6 % sur 15 ans, 0,80% sur 20 ans et 1 % sur 25 ans. Un couple de de médecins, gagnant 14 000 €/mois de revenus, des primo-accédants, a ainsi acheté une maison à 800 000 € avec 25 % d’apport avec un prêt à 0,80 % sur 20 ans

« Mois après mois on franchit de nouveaux records !, explique Sandrine Allonier, porte-parole de Vousfinancer. Il est désormais possible d’emprunter à 1 % sur 25 ans, c’est du jamais vu, même si cela reste exceptionnel… Les banques cherchent toutes globalement à prêter à la même cible de clientèle : les emprunteurs à hauts revenus et peu endettés, donc souvent primo-accédants. C’est cette forte concurrence interbancaire qui conduit à ces taux records ! Même à ce niveau de taux, le crédit reste rentable pour les banques, à condition pour elles tout de même d’obtenir la domiciliation des revenus et de capter l’épargne du client.»

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée